Le monde de l'improvisation théâtrale en France s'organise.

Improsia 2019 s’est déroulé à Tours du jeudi 31 octobre au samedi 2 novembre 2019. C’est le centre national de l’improvisation théâtrale, Improfrance, qui en est l’instigateur.

Les deux fondateurs du projet, Alain Degois (Papy) et Jean-Baptise Chauvin (Jibé) l’ont dit en préambule, la discipline grandit,  les troupes d’impro et les acteurs de l’impro en France sont de plus en plus nombreux… mais ont besoin d’être plus organisés, mieux fédérés.

C’était l’un des principaux objectifs de ces deuxièmes assises de l’improvisation théâtrale, se rencontrer et réfléchir ensemble à la croissance de notre belle discipline.

L'outil pédagogique "Improvisation théâtrale" est en forte croissance mais interrogé.

Au delà des nombreux échanges sur la pratique artistique de l’impro, l’un des ateliers de travail qui a particulièrement intéressé Coach1pro portait sur l’intérêt et les limites de l’utilisation de l’improvisation théâtrale dans le développement des compétences personnelles et professionnelles.

Tout le monde s’accorde à dire que les bienfaits de la pratique ne sont plus à démontrer et que les demandes d’entreprises affluent pour utiliser l’impro à des fins de développement de compétences.

Malgré cela, comment définir cette pratique de l’impro ? Thérapie ? Développement personnel ? Simple outil créatif de cohésion ?

Le premier enseignement des débats qui se sont tenus est que la recherche avance et les thèses scientifiques se multiplient sur le sujet, comme en a témoigné Mathieu Hainselin, improvisateur, psychologue, et maître de conférence à l’université de Picardie. De plus en plus d’études et de chiffres vont permettre, dans les années prochaines, d’enrichir notre connaissance de cet outil.

Le deuxième point a noter est que la pratique de l’impro à des fins de développement personnel doit se faire dans un cadre éthique maîtrisé. A l’heure actuelle, chacun peut se présenter comme coach de vie et « vendre » du bien-être avec n’importe quelle pratique. Et bien non ! La pratique de l’impro ne fait pas revenir l’être aimé, ne répare pas votre ordinateur et ne vous immunise pas contre les appels abusifs de démarcheurs…

La bonne nouvelle sur cette question est que l’ensemble des acteurs actuels du développement par l’impro est bien conscient des responsabilités éthiques qui lui reviennent. Notamment face à des demandes d’actions de développement trop flous ou mal définies.

Improsia 2019, un accueil de grande qualité.

Nous ne pouvons conclure cet article sans adresser un grand merci à la compagnie d’impro Touragelle « La Clef », qui a accueilli et géré l’organisation pratique de cet évènement avec une grande gentillesse.

Pour retrouver les infos sur la compagnie, cliquez ici.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *